Un après-midi à Lectoure

_DSC0562Grand soleil et grosse chaleur. Mais les mistinguettes et leur mère avaient décidé d’aller faire un tour dans cette petite ville, où expos, pardon : installations, d’artistes côtoient le quotidien, et où brocante et antiquités se mêlent sans scrupule dans l’ancien hôpital. La belle pierre blanche et les anciens hôtels ne rechignent pas à recevoir l’art contemporain, les vieux bâtiments abritent photographies et vidéos pour « l’été photographique », et tout cela cohabitait ce samedi avec les « Gasconnades » : bal gascon, histoires en gascon, banda en rouge et blanc, béret posé à la gasconne sur les têtes en balade dans « la » rue… Quelques photos, en vrac : une des « installations », la maison en bois dans laquelle ruisselle l’eau, qui intrigue plus d’un enfant, les murs en pierre blanche (et la charpente) de la Halle aux Grains, ou ceux du clocher de la cathédrale Saint Gervais (ah…. les souvenirs de concerts dans cette cathédrale…), des porches des maisons (dont celui de l’hôtel des 3 Boules), et l’affiche des « Gasconnades ».

Après la halle et l’église, le « palais de justice », salles blanches ou vieillottes, pour accueillir  quelques belles photographies (pardon Madame d’avoir abusé de votre sérénité pour nos photos moqueuses), une série de vidéos étonnantes, et un très bel escalier

Petite halte goûter au Cochon Bleu (Clémence attend encore une explication pour ce nom de cochon bleu…), et séance de défoulement avec le jeu préféré de nos enfants… grands ou petits… après tant de sérieux, il fallait bien un peu souffler 😉

Et nous voilà parties vers l’autre bout du « centre ville », l’ancien Hôpital, Hôtel des Comtes d’Armagnac, où est installé un grand marché de brocante, antiquités, et quelques ateliers d’artistes (parmi lesquels un « détournement » d’urinoirs d’un goût un peu douteux…). Un vrai régal pour les chineurs !

Là aussi, des installations d’artistes, dans les anciennes chambres d’hôpital, dont celle-ci, dans une des salles de bains, qui nous a inspirées :

Maintenant, changement de cap, puisque dès lundi je serai tout en haut de la carte d’Europe (du moins l’Europe géographique), où la chaleur sera certainement moins intense… en Islande. A bientôt !

Publicités

Petits (et grands) bonheurs

Les 15 derniers jours de juillet ont défilé dans un état presque second pour moi… entre la dernière ligne droite avant le Festival, puis les 6 journées de festival, puis les rangements du festival, pour arriver à une maison redevenue presque vide, tout a été tellement rapide, chargé d’occupations, bousculé par moments, que j’arrive à cette deuxième semaine d’août sans avoir vu passer les jours ! Et dans 3 semaines, c’est le départ pour l’Islande, attendu, tellement attendu… mais j’y reviendrai (si je trouve le temps avant de partir 😉 !).

En images, des images plus ou moins réussies, prises dans le feu de l’action, parfois beaucoup trop vite et sans avoir pu régler correctement les multiples possibilités de l’appareil… (je me demande si je ne vais pas revenir à un appareil beaucoup plus simple, d’ailleurs), voici ces journées, pleines de petits et grands bonheurs :

anniversaires,

danses (avec même une création mondiale, si si…),

des chants, dans la petite église de Galembrun, sous l’œil bienveillant des angelots…

et la famille, les ami-e-s,

Merci à vous pour ces journées passées ensemble, merci pour votre soutien, vos prévenances, votre affectueuse présence !

Les fleurs et le jardin n’ont pas trop souffert du fait que, avec tout ce chambardement, j’ai un peu oublié de m’occuper d’eux…

Le mois d’août est là, Viera est arrivée, bientôt une autre partie de la famille va passer, puis une autre… c’est l’été ! Vive l’été !

 

Ici.

Tournée de collage d’affiches, cet après-midi (il était temps, le Festival débute mardi… http://www.festivaldansespourtous.fr ). Ciel bleu, grand soleil. Et petites routes tantôt en sous-bois, tantôt entre deux champs de tournesols, tantôt entre deux champs de terre brun clair déjà prêts pour les prochaines semences… de ce côté, pas de champs de blé.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, du moins si vous habitez dans une région de tournesols, mais les pauvres sont maintenant tellement trafiqués qu’ils ne tournent même plus avec le soleil… mais c’est beau quand même !_DSC1051 Bon, un peu de lecture au lit, et repos !

Wassa’n Africa 2017

_DSC1039Un festival vraiment intéressant pour qui voudrait découvrir un peu d’Afrique… sans y partir 😉 ! Dans le superbe parc de Launac, un grand marché d’art et artisanat africains, associations et commerces, s’installe dès le vendredi, autour de la scène. Couleurs, objets en récup’, bijoux touaregs en argent ou de différents pays (un stand de bijoux faits uniquement avec des graines d’Afrique… superbes !), tissus, vêtements, sacs…

Des artisans, aussi, sculpteurs sur bois cette année. Stages de danses et de percussions, animations, contes, marionnettes, percussions. Concerts avec des groupes de différents pays. Personnellement, je trouve dommage de voir que la musique portée par ces musiciens du Niger, du Sénégal, de Côte d’Ivoire, du Burkina, se rapproche peu à peu de toutes les musiques entendues ici et là, les guitares électriques s’imposent… heureusement, restent encore quelques instruments traditionnels, parfois étonnants, et aux sonorités différentes de celles des groupes occidentaux. Et les percussions, bien sûr. Cette année, un concert de Gospel était aussi au programme.

Bref, un festival dans lequel chacun peut trouver son bonheur, en se promenant tout en écoutant les musiques, les sons, en discutant dans les stands avec les bénévoles des associations, avec les fabricants, assis dans l’herbe, ou dans les différents lieux de restauration et boisson, en dégustant du bissap, ou une glace, en rêvant sous les branches de l’arbre à palabres…

En résumé, merci à Lawa pour ces journées conviviales, riches, et dépaysantes, rendez-vous à Launac l’africaine en 2018 ! En attendant, il ne faut pas oublier le rendez-vous avec les danses et musiques du Monde, à Galembrun, du 18 au 23 juillet… encore d’autres richesses à découvrir… ( http://www.festivaldansespourtous.fr )

Première « grande » balade !

10_2jul17Pas trop chaud, pas trop frais, pas de pluie, pas de vent… je me suis décidée ! Savoir si je pouvais au moins faire le circuit des « marcheuses de Galembrun », les dames qui chaque matin font tranquillement leurs presque 5 kilomètres. Et bien, ça, c’est fait ! Dire que je ne suis pas fatiguée, que le genou ne tire pas maintenant que je suis rentrée, serait mentir. Mais je sais que je peux recommencer quelques balades, et ça, c’est réconfortant.

Fleurs et herbes des bas-côtés de nos petites routes ou fleurs des champs,  papillons virevoltant, mûres en préparation pour le véritable automne, champs de blé, folle avoine sur les bords de route, un ciel ennuagé au-dessus des coteaux et collines…

Le petit coin d’eau de Jackie et André, avec ses herbes aquatiques, son (faux) héron, sa ruche, son banc de pierre…07_2jul17_coin d'eauLes premières fleurs de tournesol, au cœur desquelles les abeilles s’affairent,

Quel plaisir de retrouver mes paysages !

Automne, le retour !

Est-ce pour me préparer à mon futur séjour Islandais ???? Voici revenu le temps de la fraîcheur, de la pluie, du vent… escargots et limaces sont ravis, nous un peu moins, mais je préfère que le ciel se nettoie de toute sa pluie et de sa froidure avant le moment du Festival, dans à peine plus de 15 jours ( http://www.festivaldansespourtous.fr ) !

Les fleurs profitent du plus petit rayon de soleil pour scintiller, les orangés, les bleus, les roses, les verts sont plus vifs, plus étincelants…

Un criquet vient boire sur les pétales des roses…bar à criquet18837006_10207043018074057_69812096286376348_o

 

 

Et je n’aurai pas besoin de faire comme cette jolie jeune fille pour arroser plantes et arbres du jardin !

 

Bel été à vous !

Des ailes et des fleurs

Vraies fleurs ou fleurs de peinture, mais insectes tout ce qu’il y a de vrai… Le papillon (mal) caché dans la cuisine, qui flirtait avec ma Dame de la Râpe sur fond de décor ukrainien… (et que j’ai enfin réussi à faire s’envoler vers le ciel, après 2 jours de squat dans la cuisine).

Les minuscules mouches ? abeilles ? sniffant les roses sans distinction de couleur, fanées ou pas…

Et enfin une coccinelle, qui semble préférer le bleu des nigelles aux pucerons des rosiers ! Mais c’est vrai qu’il n’y a pas (encore ?) de pucerons sur les rosiers voisins 😉 ._DSC0289 Vers l’océan, le ciel est gris sombre, la météo annonce des orages en Occitanie, mais cette région est tellement vaste que l’orage passera peut-être à côté de notre coin. Alors, arroser ou pas ? En attendant, je continue à chercher, au milieu des herbes et brindilles du terrain, si par hasard ces deux demoiselles ne s’y cacheraient pas…14370115_1653558004954972_3849268575152897531_n