Première « grande » balade !

10_2jul17Pas trop chaud, pas trop frais, pas de pluie, pas de vent… je me suis décidée ! Savoir si je pouvais au moins faire le circuit des « marcheuses de Galembrun », les dames qui chaque matin font tranquillement leurs presque 5 kilomètres. Et bien, ça, c’est fait ! Dire que je ne suis pas fatiguée, que le genou ne tire pas maintenant que je suis rentrée, serait mentir. Mais je sais que je peux recommencer quelques balades, et ça, c’est réconfortant.

Fleurs et herbes des bas-côtés de nos petites routes ou fleurs des champs,  papillons virevoltant, mûres en préparation pour le véritable automne, champs de blé, folle avoine sur les bords de route, un ciel ennuagé au-dessus des coteaux et collines…

Le petit coin d’eau de Jackie et André, avec ses herbes aquatiques, son (faux) héron, sa ruche, son banc de pierre…07_2jul17_coin d'eauLes premières fleurs de tournesol, au cœur desquelles les abeilles s’affairent,

Quel plaisir de retrouver mes paysages !

Publicités

Jour de pluie

Ce matin, changement de saison ! C’était prévu, d’accord, mais parfois on espère que madame Météo se trompe… Entre deux belles rafales de vent et pluie, visite éclair dans le jardin. Les pivoines ont définitivement lâché prise (aaaah, ce « lâcher prise » si difficile à obtenir…),

les feuilles du zut-je-ne-me-souviens-plus-du-nom ont l’air d’avoir été cirées, les oreilles de souris scintillent presque même sans soleil,

les pétales des roses et les herbes ont pris au mot le vers de Brel « moi, je t’offrirai des perles de pluie »…

Tant pis, pas de farniente sur la terrasse aujourd’hui… Je vais rêver à de prochains voyages, mettre à jour le courrier, lire pelotonnée dans un fauteuil…

En vert…

Voici venu le temps de ma couleur préférée ! Les fleurs des arbres fruitiers cèdent peu à peu la place aux feuilles. Dans le fond du jardin, où la tondeuse n’est pas encore passée, l’herbe ondule au moindre frémissement d’air. Et Carabistouille aussi semble apprécier cette herbe verte, toute neuve et tendre

… Sur les branches de l’olivier taillé « à nu » pointent les nouvelles feuilles. Et le laurier croule sous les fleurs !

Quelques promesses d’autres couleurs, cependant. Si le lilas blanc attend encore un peu avant d’ouvrir ses grappes… son ami mauve est impatient d’offrir ses couleurs et son odeur.

Sur la tonnelle, le rosier liane prépare ses multitudes de roses crème, sans se préoccuper des oiseaux virevoltant autour des graines. Ma belle de Shanghai semble me promettre au moins deux fleurs cette année…

Madame Météo nous annonce de la pluie pour la fin de semaine… tant pis ! ou tant mieux ? les plantes en ont encore bien besoin, la mare de notre petit hameau aussi…

Hiver ?

Juste quelques pas dehors, malgré la pluie, le vent et la grisaille… quelques pas précautionneux, promis, je ne fais pas de bêtises !, mais cela faisait 2 ou 3 jours que le rose des fleurs (encore presque toutes en boutons) me faisait de l’œil quand je sortais. Et donc, saisie au vol entre deux frémissements :

05fevrier2017_promesse05fevrier2017_courageuse

Bon dimanche !

Balades virtuelles… ?

Voilà voilà, genou réparé, « yapluka »… attendre. Attendre cet « après » dont tous celles et ceux qui sont passés par là parlent comme d’un vrai et beau soulagement. Attendre n’étant pas vraiment ma qualité première, ni seconde, ni xxxxxième, il va pourtant falloir que je m’y fasse, à l’attente de cet « après » ! Bref. Retour à la maison, bien emm… avec ces deux pattes supplémentaires (dont j’espère pouvoir me passer le plus vite possible), et je réapprends à me servir d’un genou ! Le temps revient au beau, je peux envisager le tour du jardin, du village, mais je pense déjà aux futurs déplacements.itineraire_01

En attendant le 28 août, date du prochain départ, me voici repartie en Islande grâce aux souvenirs, aux images (pas seulement les miennes). Ce pays me touche particulièrement, et reste accroché dans mon cœur (côté voyages).

Par la Nature à l’état (encore) préservé, et en éternel bouillonnement, glaces, lacs, volcans, crevasses, champs de lave…

Par toute cette faune qui ne craint pas (pas encore ?) d’être dérangée.

Par sa flore étonnante, têtue. Arbres rampants sur les sols de lave, poussant entre deux fissures. Fleurs des sandurs. Mousses incrustées dans les roches, y dessinant d’étranges cartes géographiques…

Par ses villes, ses villages, disséminés au pied des montagnes, des volcans, des cascades, ses maisons anciennes restaurées par des Compagnons, avec le souci de toujours laisser respirer la nature, les habitants (ne pas oublier tous les tags de Reykjavík ou Akureyri…).

Par ses changements soudains de lumière, de temps…

Par sa gastronomie… même si le touriste ne peut pas toujours en profiter pour des raisons hélas bassement terre à terre de budget (mais on trouve partout de bonnes soupes 😉 )

Merci à tous ces photographes amoureux de ce pays, qui n’hésitent pas à partager leurs clichés !

PS : Pour cette page, je n’ai pioché que dans les photos de Fjallaback ( https://www.fjallabak.is/  ou  https://www.facebook.com/icelandtrekking/?fref=ts ) et dans mes photos. Mais vous avez aussi : http://www.waysofnature.com/ . Et d’autres…

Balade ardéchoise

Oh, une toute petite balade, autour de Saint Étienne de Boulogne, par un après-midi bruineux… Brume, fougères d’un beau roux et sous-bois vert lumineux, ruisseaux clairs, vieilles maisons en pierre et châtaigniers tortueux…

Merci, Odette, pour ce tour plein de poésie. La prochaine fois que nous venons, je ne vous ralentirai pas, Ulysse et toi, et nous pourrons faire « le grand tour »… j’espère !